5 conséquences du bruxisme

5 conséquences du bruxisme

Vous arrive-t-il de vous réveiller le matin avec des douleurs inexpliquées aux mâchoires, au cou ou à la tête, ainsi qu’avec l’impression de ne pas avoir suffisamment dormi? Vos dents deviennent-elles sensibles au chaud et au froid avec le temps? Vous a-t-on déjà dit que vous produisiez de curieux bruits de frottement lorsque vous dormiez? Peut-être souffrez-vous de bruxisme nocturne, une affection buccodentaire atteignant majoritairement les individus dont l’âge se situe entre 20 et 50 ans. Ce trouble, considéré par différent.e.s chercheurs et chercheuses comme une maladie du sommeil, a des causes diverses : s’il est le plus souvent causé par le stress et l’anxiété, il peut aussi être lié au tabagisme, à la prise de certains médicaments ou à un traumatisme, tel qu’un coup reçu à la tête.

Le bruxisme : qu’est-ce que c’est?

On utilise fréquemment les expressions « grincement des dents » ou « serrement des dents » pour parler du bruxisme. Le grincement des dents renvoie au bruxisme dynamique, caractérisé par un mouvement involontaire de frottement des dents d’avant en arrière. Le serrement des dents correspond au bruxisme statique, lequel se caractérise par une pression verticale exercée sur les dents sans que ne soient impliqués de mouvements latéraux. Le serrement des dents, ou bruxisme statique, n’émet ainsi généralement aucun son (ou très peu). Ces mouvements inconscients peuvent se produire la nuit (bruxisme nocturne) ou le jour (bruxisme diurne). Les forces impliquées sont habituellement plus importantes au cours de la nuit, puisque la personne souffrant de bruxisme n’est pas en mesure de diminuer, de façon consciente, les mouvements et les forces appliqués par les mâchoires. S’il n’est pas traité, le bruxisme a tendance à s’aggraver avec le temps.

Les conséquences sur la santé buccodentaire et la santé globale sont de divers ordres. En voici des exemples :

1. Usure dentaire et sensibilité

Au fil du temps, si aucune mesure préventive n’est adoptée pour diminuer le bruxisme, les dents s’usent graduellement et deviennent plus sensibles. Cette sensibilité s’explique par le fait que l’émail dentaire se dégrade peu à peu, découvrant parfois la dentine, laquelle contient plusieurs terminaisons nerveuses, responsables des sensations douloureuses au contact du chaud, du froid ou simplement à la pression.

2. Douleurs aux mâchoires

Les muscles des mâchoires des personnes souffrant de bruxisme sont très sollicités – beaucoup plus qu’ils ne devraient l’être normalement. De fait, les dents ne devraient pas être en contact au-delà des vingt minutes quotidiennes combinées lorsque nous mastiquons et avalons. La pression exercée lors du grincement ou du serrement des dents peut entraîner de sensations de raideur ou de la difficulté à ouvrir la bouche et, dans les cas plus sévères, des douleurs qui irradient jusqu’aux oreilles, au visage et au cou.

3. Maux d’oreille, maux de tête et migraines

Lorsque les muscles des mâchoires sont constamment tendus, la douleur peut se répandre et se transformer en maux de tête, voire en migraines. Certaines personnes souffrant de bruxisme développent également des acouphènes, soit des bruits (des claquements, des bourdonnements ou des sifflements, entre autres) qui sont perçus par l’oreille sans qu’ils soient reliés à aucun stimulus externe.

4. Bris de prothèses, de couronnes ou de plombages

À force de serrer ou de grincer des dents, il est possible d’endommager les prothèses, les couronnes ou les obturations (plombages) présentes en bouche. Il est alors possible que des traitements doivent être repris, ce qui engendre des coûts qui auraient pu être évités à l’aide d’une solution adéquate au bruxisme.

5. Fatigue chronique

Le bruxisme est souvent synonyme de sommeil agité et peut entraîner de la fatigue chronique. En effet, il est difficile de bien récupérer lorsque tous les muscles du corps ne sont pas bien relâchés. Le grincement et le serrement des dents nuisent au sommeil, et ce, peu importe le nombre d’heures de repos.

Nous aborderons, dans un prochain article, les solutions possibles au bruxisme. D’ici là, si vous souffrez d’un ou de plusieurs de symptômes associés au bruxisme, n’hésitez pas à consulter votre dentiste!

 

Question ou commentaire

Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).

Mise à jour pour