Alimentation et orthodontie

Alimentation et orthodontie

Adopter une hygiène buccodentaire impeccable

Lorsque vous suivez un traitement d’orthodontie, l’orthodontiste s’occupe de la partie technique du traitement; il est souvent perçu comme le seul joueur qui est impliqué dans le processus. Pourtant, votre implication est tout aussi importante afin d’assurer le succès du traitement dans les délais prévus.

Pour ce faire, il est primordial d’adopter une hygiène buccodentaire impeccable. Les appareils orthodontiques eux-mêmes ne causent pas de caries, de décalcifications ou de maladies de gencive. Par contre, ils peuvent y contribuer si votre hygiène buccodentaire est déficiente pendant votre traitement d’orthodontie. Avec une bonne hygiène, les broches n’auront aucun impact néfaste sur vos dents. Pour en savoir plus : hygiène buccale pendant l’orthodontie et carie dentaire.

Outre l’hygiène buccale, vous devez également faire attention à ce que vous mangez et à vos habitudes qui impliquent vos dents. Effectivement, certains aliments et certaines habitudes peuvent causer des bris d’appareils, ce qui peut nécessiter des visites supplémentaires pour les réparer et occasionner des délais additionnels dans votre traitement. Certaines règles de base sont donc recommandées afin de minimiser ces inconvénients.

Les aliments à éviter

Lorsque des appareils sont collés à vos dents, il est important d’éviter, voire éliminer, certains aliments de votre diète afin de prévenir le décollement des appareils ou leur bris.

Vous devrez également peut-être changer ou surveiller la façon dont vous mastiquez durant votre traitement d’orthodontie afin d’éviter des bris ou des dommages aux boîtiers.

Les aliments durs et croquants

Les aliments durs et croquants comportent un grand risque de bris ou de décollement de vos appareils orthodontiques. Ils doivent absolument être abolis de votre diète pendant votre traitement.

En voici des exemples :

  • Les crudités (carotte, cèleri, radis, etc.) et les fruits complets crus, tels que les pommes et les fruits qui ne sont pas tout à fait mûrs. Toutefois, vous pouvez les faire cuire jusqu’à ce qu’ils soient tendres ou les consommer crus mais râpés.
  • Les noix très dures, telles que les amandes entières, les arachides, les noix du Brésil, les noisettes, etc. Lorsque c’est possible de le faire, il est permis de les consommer broyées ou en petites tranches.
  • Les « casses-gueules », les pastilles pour la toux, les suçons et les bonbons durs tels que les Skittles et les M&Ms aux arachides.
  • Le maïs soufflé (popcorn) est particulièrement nocif : les grains de maïs non éclatés sont difficiles à croquer et les écailles peuvent se loger sous la gencive et causer une infection. Une gencive infectée ralentira les mouvements dentaires.
  • Les frites et les pommes de terre « grecques » qui sont petites et croquantes ou dont les coins sont un peu trop cuits.
    Vous pouvez vous abstenir de manger celles qui sont trop petites, couper les bouts durs ou simplement couper les frites et les pommes de terre en petits morceaux avant de les consommer.
  • Les croustilles épaisses du genre Tostitos, Doritos et ondulées, ainsi que les bretzels et les craquelins rigides. Si une petite fringale salée vous envahit l’esprit, vous pouvez privilégier les croustilles « ordinaires » qui sont moins dures ou laisser les autres types de croustilles et de craquelins ramollir avant de les mâcher.
  • Les croutons à salade, à moins qu’ils aient ramolli avec de la vinaigrette dans la salade.
  • Certaines sortes de céréales peuvent être particulièrement dures et croquantes lorsqu’elles sont sèches. Il est donc interdit d’en manger sans les avoir fait ramollir dans du lait ou un autre liquide au préalable

Les aliments collants

Les aliments collants sont également à proscrire dans le cadre d’un traitement d’orthodontie, car ils peuvent rester pris entre les broches ou dans le fil orthodontique. Si vous essayez de déloger un aliment collant, vous risquez d’endommager les appareils et/ou le fil.

Tout dommage aux appareils peut nécessiter leur remplacement; votre orthodontiste pourrait alors vous demander de couvrir les frais de remplacement. Se tenir loin des aliments collants est donc une situation sans risque pour vos appareils, votre portefeuille et l’humeur de votre orthodontiste qui peut changer complètement en apprenant que vous avez tenté de manger un aliment collant!

Exemples d’aliments collants à proscrire :

  • La gomme à mâcher sous toutes ses formes. Si vous désirez rafraîchir votre haleine après un repas, vous pouvez vous brosser les dents ou utiliser des bandes rafraîchissantes, telles que celles vendues par Listerine, qui fondent facilement sur la langue. Il faut cependant ne pas en abuser car elles peuvent irriter vos gencives.
  • Les jujubes, la tire Sainte-Catherine, le caramel collant, les « toffy », les rouleaux aux fruits, les grosses guimauves et toute autre friandise qui peut coller aux appareils lorsqu’elles ramollissent.

Habitudes à adopter et habitudes à éviter

Il est important de maintenir une alimentation équilibrée pendant votre traitement d’orthodontie. Par contre, certaines habitudes alimentaires, qui sont habituellement inoffensives lorsque vous ne portez pas d’appareils orthodontiques, doivent être abandonnées durant votre traitement.

Éviter de mordre avec les dents d’en avant

Les dents antérieures peuvent devenir douloureuses avec les appareils orthodontiques. Mordre dans des aliments avec les dents d’en avant peut occasionner des inconforts, mais aussi solliciter les appareils au point où ils peuvent s’endommager.

Pendant que vous portez vos appareils orthodontiques, vous devriez avoir le réflexe de manger des aliments en assez petites bouchées pour éviter de devoir les croquer d’abord avec les dents antérieures. Les dents postérieures devraient être les seules à mastiquer les aliments.

Outre les aliments « interdits » durant votre traitement d’orthodontie, comme une pomme entière ou n’importe quel fruit à chair dure, vous devez éviter de mordre « à pleines dents » dans les aliments suivants :

  • tranche de baguette de pain français;
  • croûte à pizza non ramollie par les garnitures;
  • bagels;
  • barres tendres et barres granola (qui en fait ne sont pas aussi « tendres » que ça!).

Par contre, il n’est pas interdit de manger la partie de la croûte à pizza qui soutient les garnitures, car elle est habituellement plus molle. Vous pouvez également manger des bagels coupés en petits morceaux et les barres tendres qui sont… tendres, pourvu que vous les découpiez en plus petits morceaux à l’aide d’un couteau ou de vos doigts au préalable.

Bien entendu, plusieurs mets se mangent habituellement en mordant dedans, tels que les sous-marins, les clubs sandwichs et les burgers. En plus d’avoir les dents antérieures sensibles durant votre traitement, il se pourrait que l’ouverture de votre bouche soit limitée à cause des appareils. Il est donc recommandé de couper ces mets avec un couteau et les manger en plus petites bouchées, soit à la fourchette ou avec les mains.

Habitudes à abandonner pendant et après le traitement

En plus des aliments à proscrire à cause du risque d’endommager ou de décoller les boîtiers orthodontiques, certaines habitudes peuvent également causer des dommages aux appareils orthodontiques ou allonger inutilement votre traitement. Il est donc recommandé de faire les efforts nécessaires afin de les laisser de côté durant le traitement, et préférablement après le traitement, car elles sont nocives pour la dentition.

Voici des exemples d’habitudes à abandonner :

  • Mâchouiller des crayons, des stylos ou tout autre objet dur par distraction ou par concentration;
  • Ronger vos ongles ou essayer d’enlever les petits bouts de peau autour de vos ongles avec vos dents;
  • Tenter d’ouvrir un emballage de plastique, souple ou dur, à l’aide de vos dents. Une paire de ciseaux est beaucoup plus adaptée pour cette tâche!

Conseils avant et après un rendez-vous chez l’orthodontiste

Une heure ou deux avant votre rendez-vous avec votre orthodontiste pour l’ajustement des boîtiers ou le changement du fil orthodontique, vous pouvez prendre une dose d’un médicament contre la douleur en vente libre, soit sous forme d’anti-inflammatoire non stéroïdien comme Aleve® ou l’ibuprofène (Motrin® ou Advil®) ou sous forme d’acétaminophène (Tylenol®, Atasol). Veuillez consulter votre pharmacien au préalable pour savoir si ces produits vous conviennent. Prendre une dose avant votre rendez-vous vous permettra de minimiser l’inconfort engendré par un nouveau fil orthodontique et de contrôler la douleur avant qu’elle ne s’installe.

Mangez convenablement avant votre rendez-vous; il vous sera peut-être difficile de manger immédiatement après votre rendez-vous si vous avez de la douleur.

Après l’installation d’appareils (collage de boîtiers) et à chaque changement de fil orthodontique, il est préférable d’adopter une diète plus molle pendant environ 48 heures. Ceci vous aidera à vous adapter aux appareils et au fil durant la période initiale d’inconfort, tout en vous assurant que les boîtiers restent collés convenablement. Vous pouvez puiser parmi la liste suivante pour concocter une diète molle qui vous plaira :

  • Oeufs : brouillés, pochés, en omelette, etc.;
  • Gruau;
  • Crêpes, tranches de pain et pain doré;
  • Soupes et potages;
  • Pommes de terre pilées et légumes cuits;
  • Riz, couscous, quinoa, pâtes alimentaires cuites (spaghetti, macaroni, etc.);
  • Poissons cuits;
  • Mets complets « mous » tels que le pâté chinois;
  • Gâteaux, mousses, crème glacée molle (sans cornet);
  • Yogourt, pouding au riz, pouding instantané, tapioca, fromage cottage, Jell-O;
  • Compote de fruits, banane écrasée, fruits congelés (décongelés au préalable), nourriture pour bébé en purée faite maison ou commerciale;
  • Laits frappés, « smoothies », suppléments alimentaires liquides (tels que Boost, Ensure, etc.).