Assurances dentaires

Assurances dentaires

À propos des assurances dentaires

Nos tarifs sont les mêmes pour une personne assurée ou non, c’est la LOI ! Nous vous demanderons vos coordonnées d’assurance pour la transmission de vos documents et pour la facturation par voie électronique. Il est toutefois important de savoir que les compagnies d’assurances ne discutent qu’avec la personne assurée et non le bureau dentaire. Nous pouvons préparer pour vous les estimés et les réclamations à votre compagnie d’assurance, mais les réponses vous seront transmises directement. Lorsque votre plan d’assurance le permet, une transmission électronique est traitée le jour même du soin et vous n’avez qu’à débourser la partie des traitements qui n’est pas remboursée par votre forfait.

Généralités sur les assurances dentaires :

  • Chaque patient est responsable de s’informer à son assureur dentaire des détails reliés à son plan d’assurance. Le cabinet dentaire n’est pas autorisé à recevoir ces renseignements directement. Les patients peuvent recevoir l’aide du bureau de dentiste pour mieux comprendre leur forfait et poser des questions pertinentes à leur assureur.
  • Chacun des membres d’une même famille possède son montant d’assurance prévu au forfait et ce montant n’est pas transférable à qui que ce soit.
  • La majorité des plans d’assurances dentaires offrent un montant limite par année oscillant généralement autour de 1000$. Il est de la responsabilité du patient de suivre l’évolution de ses dépenses dentaires et de s’assurer qu’il n’atteint pas sa limite auquel cas il devra débourser la différence à ses frais. Le cabinet dentaire n’est en aucun cas responsable du suivi de ces frais.
  • La majorité des compagnies d’assurances fixent une fréquence de visite de prévention (examen et nettoyage) aux 6, 9 ou 12 mois. Le patient peut choisir de suivre son plan d’assurance, mais doit être conscient que la fréquence payée peut ne pas convenir à sa condition buccale. Cette dite fréquence n’est en aucun lien avec la prescription du dentiste et de son équipe en fonction des besoins réel de la santé dentaire de chaque client.
  • Certaines compagnies d’assurance remboursent le prix des traitements en fonction du guide de tarif de l’Association des dentistes du Québec (ACDQ) des années précédentes. Il n’est pas rare de voir le remboursement basé sur un tarif de plusieurs années en arrière.
  • Certains plans d’assurance dentaire prévoient un montant de franchise à payer à chaque début d’année ou à la date de début de contrat. Ce montant varie généralement entre 25$ à 100$ selon les forfaits.
  • Les patients couverts par leurs assurances dentaires pour des soins majeurs (couronnes et ponts par exemple) doivent passer par un processus d’estimation et d’évaluation auprès du dentiste conseil de leur compagnie d’assurance, avant de voir leurs frais approuvés et remboursés.
  • Certaines compagnies d’assurances remboursent les frais pour des restaurations en résine composite (obturations blanches) au prix des restaurations en amalgame (obturations grises). Ainsi, comme une restauration blanche est légèrement plus coûteuse, la couverture prévue passe à un pourcentage moindre pour le patient. (Cas hypothétique : une molaire en blanc coûte 110$ remboursée à 80% du montant du gris (100$) et donc le client devra payer une différence de 30$ au lieu de 20$ en gris.

Évaluer votre couverture d’assurance

Il se peut que votre employeur ait négocié votre contrat d’assurance à la baisse en optant pour une couverture à un pourcentage moindre ou des remboursements basés sur un guide de tarif d’une année antérieure. Renseignez-vous auprès de votre assureur et faites-lui part de votre plan de traitement.

Le dentiste vous remettra un plan de traitement comportant, entre autres, une estimation du coût de chacun des traitements proposés.