La carie dentaire

La carie dentaire

Comment détecter une carie?

Le dentiste utilise divers moyens pour détecter la carie :

  • La radiographie : Elle permet de détecter les caries entre les dents.
  • L’examen clinique : Lors de l’examen buccal, le dentiste pourra observer et scruter les sillons des dents afin de déceler toute cavité anormale. De plus, depuis quelques années, certains instruments ont été inventés pour faciliter le diagnostic des caries. Le DIAGNOdent, par exemple, permet de mesurer la profondeur des cavités causées par la carie.

Comprendre la carie

Une dent comporte 3 sortes de tissus qui composent la couronne et les racines : l’émail, la dentine et la pulpe qui comprend le nerf et les vaisseaux sanguins.

Lorsque la carie atteint seulement la couche d’émail, le patient ne ressent généralement aucune douleur et le dentiste peut souvent réparer la carie sans anesthésie car le dommage est superficiel.

Lorsque la carie atteint la dentine, c’est généralement à ce moment que le patient présente une sensibilité au sucré, au froid ou au chaud. Quand la carie a atteint cette couche, il faut généralement faire vite car la dentine est beaucoup plus molle que la couche d’émail, ce qui fait en sorte que la carie progressera beaucoup plus vite.

Lorsque le dentiste répare ce type de carie, il doit anesthésier la dent afin de diminuer les inconforts liés à l’eau froide, à l’air et à la procédure restaurative que doit faire le dentiste.

Quand la carie a atteint le nerf, c’est généralement à ce moment que le patient commence à ressentir une douleur plus importante pouvant même se traduire par la sensation de ressentir son pouls à l’intérieur de sa dent. C’est le signe que le nerf est maintenant infecté et qu’il faut effectuer un traitement de canal selon le degré d’atteinte de la pulpe dentaire.

Définition d’une carie

La carie est le résultat de l’attaque de la dent par les acides produits par les bactéries de la plaque dentaire qui s’accumule sur les dents. Lors du stade initial, l’acide provoque la décalcification et la décomposition des différentes structures de la dent en le déminéralisant, en commençant par l’émail. Ainsi, dès le départ, le dentiste pourra détecter cette décalcification en observant la décoloration et la friabilité de l’émail d’une dent par l’examen clinique avec un petit instrument appelé un explorateur. Ceci est possible si la carie se situe sur une partie visible de la couronne de la dent. Pour détecter les caries entre les dents (inter-proximales) des radiographies sont la plupart du temps nécessaires si la carie n’est pas encore importante.

Stade 2 de la carie

Puis, si elle n’est pas enrayée, la carie progressera et détruira la dentine de la dent. À ce stade, un brossage constant et rigoureux des dents ne l’empêchera pas de progresser puisque les poils de la brosse ne peuvent qu’accéder à la surface du site infecté et non en profondeur.

Stade 3 de la carie

La survie de la dent est lourdement compromise lorsque la carie atteint la pulpe, occasionnant par le fait même des douleurs et permettant la propagation de l’infection. À ce stade, le traitement de canal est pratiquement le seul moyen de conserver la dent sans danger ou douleur ultérieure.

Stade 4 de la carie

En plus de compromettre la vitalité de la dent, l’infection qui a envahi l’ensemble de la pulpe dentaire peut s’étendre et former un abcès au bout des racines. L’amas de pus localisé dans l’abcès cause une destruction osseuse qui contient l’infection mais la destruction peut progresser jusqu’à percer l’os de la mâchoire causant une fistule permettant au pus de s’écouler.

Sans l’élimination du pus, des symptômes comme de l’enflure, de la fièvre et des douleurs aiguës se manifesteront. Si la dent est trop lourdement touchée par la carie, la dent peut devoir être extraite.

Ce qu’il est également important de savoir :

  • Un mauvais alignement des dents rend l’accès difficile à la brosse et cause une accumulation de débris alimentaires et de plaque.
  • La présence de fissure (ex.: dent cassée) réduit le pouvoir de protection de l’émail.
  • Des obturations défectueuses peuvent permettre l’infiltration de la carie.
  • Une sensibilité au chaud, au froid ou au sucre peut indiquer la présence de carie.

Causes de la carie

La principale cause de l’apparition d’une carie est la présence de plaque dentaire.

Malgré un brossage des dents régulier, certaines habitudes peuvent favoriser la présence de plaque :

  • L’absorption de liquide sucré : le sucre présent dans les liquides tels que les boissons gazeuses et même le lait (lactose) demeure en bouche plus longtemps et est métabolisé par les bactéries de la plaque dentaire pour produire de l’acide;
  • Le grignotage entre les repas : malgré un brossage des dents efficace immédiatement après les repas, il peut ne pas être suffisant si de la nourriture est introduite en bouche après celui-ci;
  • La consommation de produits acides : même naturels, certains fruits comme les oranges ont une grande acidité et cela ne fait qu’augmenter la quantité d’acide en bouche pouvant affecter les dents.

Les méthodes les plus recommandées pour prévenir la carie et maintenir une bonne santé bucco-dentaire demeurent :

  1. Le brossage des dents de deux à trois fois par jour en utilisant une bonne technique;
  2. L’utilisation de la soie dentaire;
  3. Un examen et nettoyage dentaire une à deux fois par année chez le dentiste.

Poser une question ou laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).