Comparaison prothèses, couronnes et ponts

Comparaison prothèses, couronnes et ponts

Solutions aux dents endommagées et/ou manquantes

Rien n’est équivalent à des dents naturelles et tous les dentistes font de leur mieux pour que vous les conserviez. Cependant, il arrive qu’une dent ou plusieurs dents soient endommagées ou manquantes. Or, il est possible de les remplacer complètement ou en partie grâce à des prothèses, des couronnes ou des ponts. En matière d’esthétique, ces moyens peuvent répondre à un besoin et, également, cela empêchera les dents qui restent de se désaligner et/ou de causer d’autres problèmes.

Voici un tableau qui résume visuellement les types de prothèses, couronnes et ponts.

Des explications plus détaillées figurent à la suite de celui-ci.

Les prothèses dentaires

Remplacent une ou plusieurs dents; elles sont amovibles.

La prothèse complète amovible (avec ou sans implants)

la-prothese-complete-amovible-sans-implants

la-prothese-complete-amovible-avec-implants

 

La prothèse partielle amovible (en acrylique ou métallique)

la-prothese-partielle-amovible-en-acrylique

la-prothese-partielle-amovible-metallique

 

Les couronnes

Restaurations qui recouvrent une seule dent ou un seul implant.

Couronne sur une dent naturelle

couronne-sur-une-dent-naturelle

Couronne sur implant

couronne-sur-implant

Les ponts

Prothèses fixes qui remplacent une ou plusieurs dents.

Pont papillon

pont-papillon

 

Pont traditionnel sur dents naturelles

pont-traditionnel-sur-dents-naturelles

Pont sur implants

pont-sur-implants

Les prothèses dentaires

Il existe deux types de prothèses dentaires :

  • La prothèse complète amovible (avec ou sans implants)
  • La prothèse partielle amovible

Celles-ci sont toutes fabriquées en laboratoire à l’aide d’empreinte ou d’un moule. Elles doivent être nettoyées tous les jours et doivent être trempées toute la nuit, car la plaque dentaire s’y accumule. Cette dernière peut se loger sur les dents naturelles avoisinantes, les rendant plus vulnérables aux caries. Les prothèses aident la fonction masticatrice et phonétique. Elles permettent également une restauration esthétique.

La prothèse complète amovible

La prothèse complète amovible remplace la totalité des dents naturelles de la mâchoire supérieure ou inférieure. Elle est maintenue en place par succion. Le principal inconvénient est qu’elle peut se déplacer ou même se déloger entièrement, ce qui peut gêner la mastication et l’élocution. Elle peut être retirée de la bouche pour son entretien quotidien ou pour dormir.

La prothèse amovible sur implants

Également, la prothèse amovible sur implants (deux implants ou plus) peut être une solution si le dentier est instable dans la bouche. Le patient a moins à se soucier d’une éventuelle chute de son dentier : il peut manger ce qu’il désire et rire sans crainte. Cependant, ce choix de traitement nécessite plusieurs étapes. Entre autres, lors d’une chirurgie implantaire, il faut plusieurs rendez-vous et bien faire évaluer le tissu osseux de sa gencive. Il faudra également noter un processus de cicatrisation de 2 à 4 mois après l’ancrage des implants. Le processus est coûteux, mais la qualité de vie se trouve améliorée ensuite.

La prothèse partielle amovible (en acrylique ou métallique)

La prothèse partielle amovible remplace une ou plusieurs dents. Elle peut être enlevée pour le nettoyage et pour la nuit. La prothèse partielle permet d’éviter à long terme la migration des dents naturelles vers la zone édentée. Elle peut être utilisée quand les dents voisines ne sont pas assez solides pour soutenir un pont ou lorsqu’il manque trop de dents.

La prothèse partielle en acrylique

Ce type de prothèse s’appuie directement sur les gencives et est surtout utilisé de façon temporaire dans les cas où une extraction d’une ou de plusieurs dents est à venir ou pour une problématique d’occlusion à corriger avant la fabrication d’une prothèse partielle métallique. Elle est moins stable qu’une prothèse métallique et peut, à long terme, causer le déchaussement des dents naturelles restantes ou une inflammation de la gencive. L’avantage principal est qu’elle est moins coûteuse que la prothèse métallique.

La prothèse partielle métallique

La prothèse métallique est fabriquée avec, entre autres, des crochets en métal qui permettent de maintenir le partiel sur les dents voisines. Le métal des crochets, étant conducteur, peut cependant faire en sorte d’augmenter votre sensibilité au froid ou à la chaleur. Aussi, les crochets peuvent être visibles dans certains cas. Elle est beaucoup plus stable que la prothèse partielle en acrylique.

Les couronnes

Les couronnes sont des restaurations qui recouvrent complètement une seule dent, comparativement aux prothèses. Elles sont requises lorsqu’une dent est très abîmée, décolorée, déformée ou qu’elle est dévitalisée après un traitement de canal. En bref, quand une dent n’a plus assez de structure dentaire naturelle saine, il est nécessaire de fabriquer une couronne en guise de protection contre d’autres dommages. Celle-ci est fixée de façon permanente sur la dent et permet aussi de rétablir l’esthétisme de la dent. Il existe plusieurs méthodes pour répondre plus spécifiquement à vos besoins. Votre spécialiste pourra en discuter avec vous. Les couronnes peuvent être fabriquées en or, en composite, en porcelaine ou conçues d’un alliage de métaux et de céramique dentaire (céramo-métallique). Généralement, une couronne dure 10 ans.

Procédure

  1. Un anesthésique local vous est administré
  2. Par fraisage ou par meulage, une partie de la dent à restaurer est enlevée.
  3. Une empreinte de la dent qui vient d’être taillée est prise afin de fabriquer sur mesure la couronne.
  4. Une couronne temporaire est mise en place pour protéger la dent, jusqu’à ce que la couronne permanente soit prête.
  5. Lors d’une autre visite chez votre dentiste, la couronne temporaire est remplacée. La couronne permanente est ajustée en conséquence.

Dans le cas où la dent est absente ou qu’elle doit être extraite, il est possible de fabriquer une couronne sur un implant. Comme déjà mentionné, une chirurgie implantaire requiert plusieurs étapes, mais l’option peut être intéressante.

Les ponts

Un pont est une prothèse dentaire fixe qui remplace une dent ou plusieurs dents manquantes. Il est formé d’un ensemble de trois couronnes, au minimum, soudées ensemble. Une dent artificielle ou plusieurs dents artificielles reposent sur les dents naturelles adjacentes ou sur deux implants. Les dents ou les implants de chaque côté servent de piliers au pont. Le principal inconvénient d’un pont est qu’il altère les dents saines voisines de la dent artificielle. La durée moyenne d’un pont est de 10 ans. À noter que l’échec d’une partie du pont peut entraîner la perte d’une dent pilier. La perte ou l’érosion du ciment peut aussi occasionner la perte d’une dent pilier saine. Parfois, un implant dentaire et une couronne, bien qu’ils soient généralement plus coûteux, sont une meilleure solution à long terme en plus de vous éviter, au fil des années, une résorption osseuse dans votre bouche.

Procédure

  1. Les deux dents adjacentes à la dent qui manque sont préparées pour recevoir une couronne.
  2. Les deux couronnes et la dent de remplacement sont conçues dans un laboratoire en une seule pièce.
  3. Le pont est cimenté aux dents adjacentes de manière permanente.

Image d’un pont traditionnel sur racines naturelles :

pont-traditionnel-sur-dents-naturelles

Image d’un pont sur implants :

pont-sur-implants

Le pont papillon

Ce type de pont est fabriqué d’une dent artificielle munie de deux ailerons métalliques (ailes du papillon), qui seront collés de façon permanente sur les dents adjacentes à celle qui doit être remplacée. L’avantage principal est que le pont papillon risque de moins d’abîmer les dents voisines que le pont traditionnel, lequel nécessite le fraisage des dents saines adjacentes.

pont-papillon

Poser une question ou laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).