Implants zygomatiques (implants dentaires)

Implants zygomatiques (implants dentaires)

Les implants zygomatiques peuvent être utilisés lorsqu’un patient présente une atrophie osseuse sévère au niveau du maxillaire.

Comme leur nom l’indique, ces implants sont insérés dans l’os zygomatique, aussi appelé os des pommettes ou os malaire, juste à côté des sinus maxillaires.

Installation d’implants zygomatiques

L’installation d’implants zygomatiques s’accompagne souvent également de l’installation d’implants conventionnels au maxillaire dans le cadre de la fixation d’une prothèse afin qu’elle soit plus stable. Typiquement, deux implants zygomatiques sont utilisés et un nombre de deux à quatre implants conventionnels sont requis pour compléter la structure nécessaire pour la pose d’une prothèse dentaire sur les implants. Dans le cas où la résorption osseuse est très importante, quatre implants zygomatiques peuvent être utilisés; le nombre d’implants conventionnels est alors plus petit ou aucun de ces implants n’est requis.

Une technologie récente

Ces implants dentaires sont assez récents : les premiers implants zygomatiques sur un patient datent de 1989.

La différence principale entre les implants dentaires conventionnels et les implants zygomatiques est la taille beaucoup plus longue des implants zygomatiques, étant donné que leur point d’insertion se situe plus haut dans le visage. Pour des raisons anatomiques, ils ne peuvent être utilisés qu’à la mâchoire supérieure.

Avantages des implants zygomatiques

  • Ce type d’implant ne requiert pas de greffe osseuse ou une augmentation sinusale, même si l’atrophie osseuse observée à la mâchoire supérieure est importante, due à des dents manquantes.
  • Les complications possibles aux sinus maxillaires, comme dans le cas d’implants conventionnels, sont quasi inexistantes si les implants zygomatiques sont insérés correctement, juste à côté des sinus maxillaires, par un spécialiste ayant une formation adéquate pour ce type d’implant.
  • Lors de la pose d’implants zygomatiques, la prothèse qui redonne la fonction masticatoire et une meilleure esthétique faciale peut être installée immédiatement après l’intervention.
  • L’insertion des implants est assistée par ordinateur, permettant ainsi au chirurgien de planifier l’intervention et de la simuler d’avance. Les résultats sont donc prévisibles.
  • Le temps de guérison est moindre qu’avec d’autres types d’implants, minimisant ainsi le temps de traitement total.
  • Le taux de succès de l’intervention chirurgicale est aussi bonne, voire meilleure, que pour les implants conventionnels ou les mini-implants (plus de 95%).

Inconvénients des implants zygomatiques

  • La prothèse qui est installée sur les implants zygomatiques doit parfois avoir une partie qui repose sur le palais du patient, diminuant ainsi son confort et la qualité de la phonétique, entre autres.
  • Le patient ne doit démontrer aucun signe de pathologie ou symptômes au niveau des sinus maxillaires.

Poser une question ou laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).