L’évaluation des dents de sagesse

L’évaluation des dents de sagesse

Radiographie

Si par bonheur vous pouvez agir à titre préventif, il est fortement recommandé de procéder à cet examen vers l’âge de 15 ou 16 ans afin de mesurer la progression de ces dents et d’en connaître l’orientation probable. Puisque les racines ne sont pas encore formées à cette période de croissance, dans l’éventualité d’une extraction, elle en sera grandement simplifiée. Si selon votre âge, la formation des racines est déjà complétée et les dents positionnées, votre dentiste pourra par la situation présente et selon son approche, vous recommander de conserver ou extraire les dents de sagesse. Ne sous-estimez pas l’importance de cette surveillance ou évaluation, puisque malgré l’absence de douleurs, rien ne vous garantit qu’il en restera ainsi, même qu’il y ait de fortes probabilités que vos dents de sagesse vous causent des maux au cours de votre vie. Si vous présentez déjà des signes d’infection ou de dommages aux dents adjacentes, la question de se pose pas : la chirurgie sera sûrement recommandée.

 

L’évaluation des dents de sagesse débute tout d’abord par un examen dentaire à l’aide d’une radiographie panoramique (celle qui permet la vision entière des mâchoires). Ainsi outillé, le dentiste sera en mesure de connaître la présence et position actuelle des dents de sagesse et d’y déceler différents risques de procédures.

L’appareil utilisé pour la prise de radiographies panoramiques diffère de celui pour les radiographies de routine. En effet, afin d’être en mesure de photographier la bouche entière, les articulations et la position de vos dents, l’appareil tournera autour de la tête (il sera mobile) et non statique, orienté sur votre joue ou l’avant de votre bouche.

Sachez que les appareils de radiologie sont scrupuleusement et régulièrement inspectés, et bien que la dose de rayons x dirigés sur votre bouche est calibrée afin de minimiser les risques liés à l’exposition de rayons, cette radiographie est limitée en nombre par période / patient. Ainsi, bien souvent, un dentiste peut consentir à prêter ou dupliquer une radiographie panoramique pour éviter une exposition supplémentaire. De nos jours, les cliniques dentaires peuvent être équipées d’appareil de radiologie numérique, mais la procédure pour la prise de radiographies sera fort semblable.

Poser une question ou laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).